Définitions

Les produits phytosanitaires à usage agricole (PPUA) sont des substances  ou des mélanges, de nature chimique ou biologique, ou des préparations à bases de micro-organismes (champignons, bactéries,…), qui sont utilisés en agriculture et sont destinés à :Les produits phytosanitaires à usage agricole (PPUA) sont des substances  ou des mélanges, de nature chimique ou biologique, ou des préparations à bases de micro-organismes (champignons, bactéries,…), qui sont utilisés en agriculture et sont destinés à :

  • protéger les végétaux ou les produits végétaux par la destruction, la répulsion ou la limitation de la croissance des organismes nuisibles (maladies : fongicides, insectes : insecticides, nématodes : nématicides,….),
  • détruire ou limiter la croissance des adventices ou des plantes indésirables (herbicides),
  • réguler ou modifier la croissance des végétaux (autres que les éléments nutritifs) : régulateurs de croissances .
Poser une question

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Afin de pouvoir homologuer une nouvelle substance phytopharmaceutique, les scientifiques établissent la dose sans effet (DSE), c’est-à-dire la dose en dessous de laquelle ils n’observent aucun effet sur les animaux testés en laboratoire.
Par sécurité, la dose journalière admissible (DJA) est ensuite définie en appliquant un facteur de sécurité supérieur de 100 à 1000 (on divise donc la DSE par au moins 100). La DJA correspond a? la quantité? de résidus qui pourrait être ingérée par une personne pesant 60 Kg, chaque jour de sa vie, sans risque pour sa sante?. Les DJA sont fixées par la Commission européenne après avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) ou par des instances internationales telles que l’OMS ou la FAO.

Poser une question

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

La Limite Maximale de Résidus (LMR) est la concentration maximum de résidus d’une substance active (exprimée en mg/kg) légalement autorisée, dans ou sur les produits alimentaires et l’alimentation animale. Les LMR sont établies pour chaque combinaison individuelle culture (carotte, oignon, orange,…)/substances actives.

L’établissement des LMR est basée sur trois concepts principaux : les bonnes pratiques de production (fréquence, dose, délai avant récolte) ; le régime alimentaire (niveau de consommation par le consommateur (exposition) ; et la toxicité des substances actives (danger).

Étant donné les très larges marges de sécurité comprises dans l’établissement des LMR, les dépassements n’impliquent pas, dans la plupart des cas, un risque sanitaire. Ces dépassements de la LMR signifient qu’il y a eu un ou des problèmes dans le respect des bonnes pratiques agricoles et que l’agriculteur doit analyser et modifier ses pratiques avec l’appui d’un technicien spécialisé.

Poser une question

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Le plan de surveillance (PS) est un programme qui permet d’obtenir une estimation de la contamination dans la production de fruits et légumes et donc d’évaluer le niveau d’exposition du consommateur. L’échantillonnage est représentatif de la population agricole et les prélèvements sont réalisés de façon aléatoire.

Le plan de contrôle (PC) est un programme qui permet de rechercher les entorses à la réglementation, les non-conformités, voire les fraudes.

Poser une question

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.