La réglementation européenne et la réglementation française répondent à de nombreux problèmes sanitaires de la Nouvelle-Calédonie. Cependant, compte-tenu de sa situation géographique (réactivité d’approvisionnement en cas de crise), de son climat (subtropical) et de ses productions (tempérées et tropicales), il est également important que la Nouvelle-Calédonie puisse utiliser des produits autorisés en Australie ou en Nouvelle-Zélande, le cas échéant. Seuls les produits australiens et néozélandais à base de substances actives autorisées en Europe peuvent bénéficier d’une procédure d’homologation simplifiée. Dans le cas contraire, un comité consultatif propose au gouvernement de l’homologuer ou non, sur la base d’une étude entre les intérêts agronomiques et les risques potentiels pour l’environnement et la santé humaine.

En savoir plus sur le comité consultatif : suivre ce lien

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.