En France, la surveillance est d’un échantillon contrôlé pour 7 500 tonnes de fruits et légumes produits. À La Réunion, elle est d’un échantillon contrôlé pour 4 000 tonnes produites. En Nouvelle-Calédonie, environ 170 échantillons sont analysés annuellement (Plan de Surveillance et Plan de Contrôle – PSPC) pour une production locale de 21 700 tonnes de fruits et légumes, rassemblant une centaine de producteurs, soit une surveillance d’un échantillon pour 123 tonnes de production locale. Le niveau de surveillance des fruits et légumes est donc 60 fois supérieur à celui de la France, au prorata de la production locale.

Sources : DAVAR et DGAL.
En savoir plus : http://www.davar.gouv.nc/portal/page/portal/davar/sante_animaux_vegetaux

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.