L’Union Européenne édite une liste positive de substances actives que chaque pays membre peut autoriser ou non sur son territoire. Les firmes phytosanitaires déposent des dossiers d’homologation contenant les substances actives autorisées dans chacun des pays pour des couples de cultures et des ravageurs. Chaque pays délivre une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les produits, avec des usages précis.
Ce système explique les différences de réglementation entre des pays membre de l’UE comme l’Espagne, la France et la Belgique, dans lesquels les agriculteurs n’ont pas accès aux mêmes moyens de lutte.

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.